Le design thinking c’est quoi ?


Le design thinking ou « esprit design » a existé depuis les années 50.  C’est une méthode de design qui se repose sur l’ensemble la co-créativité dictant l’option de management de l’innovation contrairement au design basant sur la pensée analytique. Il s’opère dès le stade d’idées jusqu’à la phase de production

Les origines du design thinking

design-thinking.jpg

En tant qu’une approche de l’innovation, le  design thinking a été apparu vers 1950 avec le mode  de travail qu’est le « brainstorming » qu’avait adopté le publicitaire Alex Obson avec ses équipes. Suite à la publication de l’ouvrage Experiences in Visual Thinking par Robert McKim,  le design thinking a connu son apogée  dans les années 70. Puis il a été largement développé par  Rolf Faste,  dans les années 80 à Stanford. C’est en l’an 2000, que le design thinking est devenu une méthode pratique dans le management de l’innovation des entreprises par David Kelley et Tim Brown de la société IDEO.

Les étapes de cette approche

les-etapes-de-cette-approche.jpg

Le design thinking est une approche de l’innovation tendant à croiser tellement d’idées. Il se base notamment sur le processus de co-créativité de l’équipe afin de procéder à une synthèse guidant un management de l’innovation. Cette synthèse s’opère entre la pensée analytique et la pensée intuitive. Pour bien incrémenter l’innovation dans l’entreprise, les idées de toute équipe sont les bienvenues. Il s’opère dès la phase de l’idée à celle de la mise en production de l’entreprise. A charge de l’équipe  présent de trancher sur des faits synthétisés issus de ce concept de design thinking pour mieux manager en mode d’innovation. Le Design Thinking comporte ainsi plusieurs étapes selon les auteurs. Au temps de Rolf Faste par exemple, il comportait sept étapes à savoir : Définir, Rechercher, Imaginer, Prototyper, Sélectionner, Implémenter, Apprendre. En 2000, avec Tim Brow, il a été largement développé et conçu comme suit : Inspiration, Imagination, Implémentation.